NOTRE HISTOIRE

Introduction

Un fondateur : Baden-Powell

Le scoutisme en France

Histoire des S.U.F.

UN FONDATEUR / ROBERT BADEN-POWELL

Suf Baden-powellRobert Stephenson Baden-Powell est né en Grande Bretagne, le 2 février 1857. D'une famille nombreuse (9 enfants), orphelin de père dès l'âge de 3 ans, il fait preuve très tôt de qualités artistiques, aussi bien comme dessinateur que comme musicien et acteur de pièces de théâtre qu'il aimera à organiser toute sa vie. Il apprécie également les activités de plein air.

Officier dans la cavalerie à 19 ans, envoyé en Inde, puis en Afrique, son tempérament très sociable, gai et enjoué, son sens de l'humour légendaire, sa débrouillardise et sa curiosité ainsi que sa modestie, lui assurent une certaine popularité. On lui confie, à plusieurs reprises, des missions de reconnaissance en Afghanistan ou d'espionnage en Afrique du Sud, en Russie ou dans le bassin méditéranéen. Il y révèle un grand sens de l'observation et introduit bientôt dans la formation des militaires britanniques des cours d'exploration (scouting), complétés par des exercices d'éclaireurs auxquels il attache une grande importance.

Le siège de Mafeking et les prémices du scoutisme

En 1900, il résiste victorieusement au siège de Mafeking pendant 217 jours contre une armée trois fois plus nombreuse que ses propres effectifs et devient un héros national en Grande Bretagne. Il a utilisé, lors du siège, les services de jeunes garçons, regroupés en petites équipes d'éclaireurs.

De retour en Angleterre, il a l'idée d'appliquer aux jeunes Britanniques, dans ce début du siècle de l'industrialisation, les expériences qu'il a tirées de sa carrière militaire. Il expérimente sa méthode, fondée sur l'éducation des jeunes par eux-mêmes et répartis en patrouille de 6, au camp de Brownsea, en août 1907, en y emmenant 22 garçons. L'expérience étant concluante, il publie en 1908, Scouting for boys, livre qui reçoit un très grand écho auprès des jeunes auxquels il s'adresse directement.

Création du mouvement

Le succès de son entreprise, auquel il ne s'attendait pas, est manifeste dès 1909, où le rassemblement national des scouts, au Crystal Palace de Londres, réunit 30 000 éclaireurs, sur les 100 000 membres que compte déjà le mouvement, dont des filles qui reçoivent de Baden-Powell étonné, le nom de Guides. Elles sont confiées à la sœur de B.P., Agnès, puis à sa femme Olave, qu'il épouse en 1912.

Le général quitte l'armée et fonde un mouvement national qui se répand dans tous les pays du monde. D'abord consacré aux adolescents, le scoutisme s'ouvre vite aux plus jeunes, avec la création des Louveteaux en collaboration avec Véra Barclay entre 1914 et 1916. En 1920, Baden-Powell organise le premier rassemblement scout international, appelé jamboree. Il consacre la deuxième partie de sa vie à faire grandir le mouvement dans le monde et meurt en Afrique en 1941. Il y a aujourd'hui plus de 25 millions de scouts sur la planète.